La Phantom de Jessie J hante encore le stade olympique de Londres

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Les Jeux Olympiques de Londres 2012 se sont éteints avec la cérémonie de clôture concoctée par Kim Gavin. Le bougre a utilisé une centaine de voitures durant le spectacle, mais seuls quelques modèles ont eu droit à un sacré temps d’exposition. Dont la Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé. Comme s’il fallait souligner le caractère populaire, et pas exclusif pour deux sous, des JO…

Dans les cérémonies d’ouverture, comme de clôture des JO de Londres 2012, Danny Boyle, puis Kim Gavin ont joué avec les symboles de la Grande-Bretagne. En matière d’automobile, on les résumera à l’Austin Mini, et aux taxis londoniens. Les deux manitous des shows les ont forcément retenus… davantage à la cérémonie de clôture. Une centaine de véhicules ont joué les figurants pendant près de trois heures. A commencer par une Reliant, emblématique voiture populaire à trois roues, qui vole en pièces détachées.

                                                                                                               Photo AFP Johannes Eisele.

L’autre clin d’oeil ? Une représentation des embouteillages londoniens (malgré le prohibitif péage urbain, appelé Congestion charge, qui permet de circuler en centre-ville) faits de voitures voilées à l’aide de faux papier journal. Des anciennes, des récentes, des anglaises, mais pas uniquement.

Les seules voitures totalement déshabillées, ce seront des Mini, et des BMW. Comment ça ? Le constructeur allemand qui possède la so british Mini est sponsor des Jeux ? Ca aide, pour une exposition médiatique planétaire, quelques secondes durant. Et les Jaguar, Lotus et autres Land Rover, autres emblèmes de l’industrie auto britannique, dans tout ça ? A la trappe.

Les vraies stars à quatre roues de la cérémonie de clôture ont été trois Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé, utilisées pour balader au milieu du stade olympique de Stratford trois jeunes gardes de la pop britannique. Trois voitures blanches, dont deux à capot noir.

Trois voitures à conduite à gauche, bizarre pour le symbole anglais)  dont la capote en toile s’ouvre électriquement, en roulant (et bam, dans la calandre de la Renault Mégane CC incapable d’un tel exploit) pour dévoiler ces stars montantes : Jessie J, Tinie Tempah, et Taio Cruz, debout sur le cuir crème de la banquette arrière… Et de descendre de leur carrosse par la portière à ouverture inversée…

Trois joyaux de la couronne, vendus autour de 467.000 euros pièce, dont la mécanique n’a pas eu l’occasion d’éberluer les 82.000 spectateurs du stade olympique : le V12 totalise 460 chevaux, qui propulse la Phantom Drophead Coupé, longue de 5,61 m, à 240 km/h. Il faut au moins ça pour justifier les 347 gr/km d’émissions de CO2.

Ces monstres raffinés n’ont pas été les seuls à capter la lumière du stade olympique. Les vieux cabs londoniens ont retrouvé une nouvelle jeunesse, tunés de leds et de nacelles pour porter au firmament la reformation, pour un soir, des Spice Girls.

Il était temps de mettre à l’honneur ces engins atypiques. Dans une vingtaine d’années, les Spice mamies devront peut-être reproduire la scène sur le toit d’un monospace japonais, le Nissan NV200. Nissan a répondu à un appel d’offre pour renouveler la flotte de taxis londoniens, après avoir décroché le marché des taxis new yorkais…

PHOTOS LONDON2012

 

 

 

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s